DES ÉTUDIANTS DU CENTRE D’ÉTUDES COLLÉGIALES DE SAINTE-MARIE S’ILLUSTRENT PAR LEURS DÉMARCHES SCIENTIFIQUES. 

Cégep Beauce-Appalaches

Photo : Les membres du jury accompagnés de Sarah Gagnon, Haniel Vazquez, Isabelle Gilbert et Amélie Veilleux-Bonneville

NDLR : Communiqué du Cégep Beauce-Appalaches diffusé dans son intégralité

L’équipe, regroupant des étudiants de première année du programme de Sciences de la nature du Centre d’études collégiales de Sainte-Marie, a mis la main sur un prix en argent de 100 $. L’activité regroupait des équipes de 13 cégeps qui devaient réaliser trois défis scientifiques afin d’aider des explorateurs sur une planète lointaine. Avec des matériaux de base, les étudiants ont dû construire un parachute servant à soulever des masses, créer un système de protection pour une serre afin de contrer une pluie de météorites et concevoir une construction logique ressemblant à un labyrinthe.

« Les étudiants ont travaillé avec intelligence, grand esprit d’équipe et ils ont répondu aux questions des membres du jury d’une manière extraordinaire » souligne l’accompagnateur Abdelhamid Amghar, enseignant en Physique au Cégep Beauce-Appalaches. L’équipe Euréka s’est particulièrement démarquée en démontrant une éthique de travail rigoureuse alors que les étudiants ont pris le temps de se concerter et d’élaborer une démarche scientifique pour compléter les défis.

La Coupe de Science est une compétition amicale organisée par des étudiants de l’Université Laval qui visent à faire découvrir les sciences dans un environnement ludique. Les participants doivent relever certains défis alors qu’ils font face à une situation critique pour l’humanité. Pour cette 12e édition, les participants devaient démontrer une ingéniosité exceptionnelle et trouver des solutions inattendues afin d’aider des explorateurs partis coloniser une autre planète qui faisaient face à plusieurs dangers mortels.

Le groupe Canam appuie la participation d’étudiants du Cégep Beauce-Appalaches à différents concours scientifiques.

En conférence le 3 avril : Suivre son coeur, avec Maude Gagnon

Conférence 3 avril

Une adolescente miraculée

Maude a subi un traumatisme crânien à l’âge de 13 ans. Une voiture qui circulait à une vitesse de 90 km/h l’a frappé alors qu’elle était à pied. Les pronostiques étaient sombres: quadriplégie, état végétatif… Les spécialistes ont jugé son cas miraculeux puisqu’elle s’en est sortie sans séquelles graves. Les années qui ont suivi ont pourtant été souffrantes et intenses. Problèmes de comportements, automutilation, dépendance aux drogues, fugues, placement en centre jeunesse, casier judiciaire… L’avenir n’avait rien de scintillant à annoncer.

Aujourd’hui âgée de 34 ans, Maude a décidé de devenir conférencière afin de partager son expérience de vie et d’inspirer autant les adolescents que les adultes à découvrir leur intelligence intuitive et leur potentiel. Oui, il est possible de vivre la vie dont nous rêvons et de devenir la personne que nous sommes vraiment. Nous avons tous en nous cette petite voix qui ne demande qu’à être écoutée.

Première partie: Sandra Houle, plus grande que nature

Sandra Houle

Diagnostiquée à l’âge de 5 ans avec le Syndrome de Morquio, une maladie génétique rare et dégénérative, on lui prédisait une espérance de vie à ce moment de 18 ans ! De petite taille, elle vécut de durs moments entre sa naissance et ses 20 ans. Non-acceptation de soi, basse estime d’elle-même et beaucoup de violence psychologique. « Plus GRANDE que nature » est une conférence qui se veut des plus inspirantes et qui invite au dépassement de soi.

Tous les profits de la soirée sont remis à l’ADOberge. Les billets sont en vente au coût de 15$ sur eventbrite ​https://www.eventbrite.ca/e/billets-cest-toi-qui-le-sais-58284931800
Lien de l’événement ​https://www.facebook.com/events/2270647619870770/​. Page Facebook de Maude : ​https://www.facebook.com/MaudeGagnonSpeaker​.

“Note à moi-même… emprunter des bottes western pour le 25 mai”

Festival Country

Par Jérôme Gendreau

Attendre des lecteurs qu’ils soient ouverts d’esprit suppose de faire montre de cette même qualité de façon réciproque. Je donne donc l’exemple aujourd’hui en vous invitant à chausser vos bottes de cow-boy le 25 mai prochain pour le tout nouveau Festival Country de Saint-Georges !

Je vais être honnête avec vous, je ne connais aucune des têtes d’affiche annoncées. Je connais Cayouche de nom ( voire de réputation ) mais je ne l’ai jamais vu en show. Je sais qu’il n’en sera pas à sa première prestation dans un festival en Beauce.

La première pensée qui m’a parcouru l’esprit quand j’ai pris connaissance de l’annonce de ce nouveau festival… ” Encore un festival Country/western en Beauce ?? !! Come on !” Je me suis tout de suite demandé en quoi on avait besoin d’un autre événement sur ce terrain déjà pas mal occupé dans la région, avec les Festivités Western de Saint-Victor et Nashville en Beauce, en plus de tous les petits festivals de village qui manquent rarement une occasion de programmer un hommage à Johnny Cash.

Vers la fin du printemps 2018, j’avais fait un commentaire sur Facebook dans lequel je témoignais de mon découragement de constater la prédominance des courses de trucks et des festivals western dans l’offre événementielle de la région. Je ne nie pas qu’il y a un intérêt pour tout cela en Beauce et que les organisateurs y voient une certaine valeur sûre.

Mais je crois qu’il y a en Beauce beaucoup de gens qui prendraient autre chose aussi.

Je salue à ce titre les efforts qui sont faits par certains, notamment Woodstock en Beauce, La Broche à Foin ou Chaudière-Appalaches en spectacles ( promoteur du nouveau festival Country de Saint-Georges ) lequel amène de belles nouveautés depuis quelques années, notamment avec Beauce Brasse, un rendez-vous devenu incontournable qui ajoute une réelle plus value à l’offre événementielle sur notre territoire. ( Parenthèse… le visuel du Festival Country est tout simplement superbe ! Chapeau… de cow-boy ! )

Tout en leur souhaitant le plus grand des succès avec ce nouveau festival, je les mets également au défi d’OSER encore davantage avec leurs prochains projets, surtout pour ce qui concerne la scène musicale ( en parallèle de ce que proposent les Amants de la scène et Ovascène )… en espérant pouvoir avoir ici en Beauce ce qu’on est un peu trop souvent obligés d’aller chercher à Québec, Baie-Saint-Paul ou même Thetford !

Cliquez pour téléchargez le communiqué de presse du Festival Country de Saint-Georges