L’école Étincelle de Ste-Marguerite se décoiffe pour LEUCAN !

Ste-Marguerite

Sainte-Marguerite, le 26 avril 2019 – Plus  de 20 % des élèves ainsi qu’un enseignant de l’école l’Étincelle de Sainte-Marguerite participeront généreusement au Défi têtes rasées Leucan le 14 juin à 13 h, au gymnase de l’école. 

( NDLR : Communiqué de presse publié intégralement )

Dans les derniers mois, Eva Fecteau, une élève de 6 ans de cette école, a eu à mener un grand combat contre le cancer. Touchée par sa combativité, l’équipe de l’école à décidé de se lancer dans ce formidable défi.

Lers membres de l’équipe se sont fixé comme objectif d’atteindre 10 000$ en dons. En date d’aujourd’hui, les participants ont réussi à amasser tout près de 7000 $ déjà. C’est tout un succès!

Depuis 40 ans, Leucan vient en aide aux enfants atteints de cancer et leur famille, en leur offrant des services distinctifs et adaptés à leur réalité. Chaque don fait une différence!

Vous vous sentez généreux et vous aimeriez aider l’équipe de l’école Étincelle dans son défi pour Leucan? Rendez-vous dès maintenant à l’adresse https://bit.ly/2RKbxGL et faites votre don à un participant ou à l’Étincelle de Sainte-Marguerite. Plus simple encore, vous pouvez vous rendre directement à l’adresse http://www.webleucan.com/jplehouillier pour faire votre don à M. Jean-Philippe, l’enseignant d’Eva. Tout l’argent amassé est remis à LEUCAN.

La Nouvelle-Beauce citée en exemple à Montréal

MRC Nouvelle-Beauce


Montréal, le 25 avril 2019 – La Nouvelle-Beauce était en vedette ce jeudi aux côtés de Seattle, Vancouver et New-York lors des 4e Rendez-vous Collectivités viables organisés par Vivre en Ville.

L’événement réunissait 350 décideurs, professionnels, promoteurs et citoyens engagés venus échanger sur les meilleures façons de développer des projets de qualité autant en région urbaine que rurale.

Invité à venir partager l’expérience vécue à Saint-Elzéar et ailleurs en Nouvelle-Beauce, le Directeur du service de l’aménagement à la MRC N-B. Érick Olivier était malheureusement retenu en Beauce suite à l’inondation des bureaux administratifs de la MRC. C’est M. David Paradis, Directeur de recherche et formation chez Vivre en Ville et originaire de Saint-Isidore qui s’est chargé de la présentation.

Comme l’a souligné le Directeur général de Vivre en Ville, Christian Savard, la dernière semaine a été ponctuée de plusieurs événements liés au Jour de la Terre et aussi de nombreuses fatalités ayant affecté des milliers de Québécois du fait des importantes inondations survenues un peu partout dans la province. Une semaine qui porte à réfléchir et nous rappelle notre vulnérabilité en plus de mettre en lumière tous les défis qui attendent les territoires qui devront s’adapter face à la perspective des changements climatiques qui s’opèrent de plus en plus.

Cliquez ici pour en apprendre davantage concernant les démarches initiées par la MRC Nouvelle-Beauce et la municipalité de Saint-Elzéar.

Cliquez ici pour en savoir davantage sur Les Rendez-vous Collectivités Viables.

Cliquez ici pour en connaître davantage concernant Vivre en Ville.

Compensation carbone – Un reportage carboneutre 🙂

Le transport automobile requis pour le tournage de ce reportage ( 574 km – moyenne de 6 litres / 100 km ) a généré 0.08 tonnes de Co2 (calculateur de Compensation Co2 Québec ). Le montant nécessaire à la compensation des émissions faites est calculé à 4.00$ + tx. , payée par Sartiganå à Compensation Co2 Québec, via son partenaire Aménagement coopératif des Appalaches.

Rocky Moutain ouvre ses portes aux étudiants du Cégep

Rocky Mountain Saint-Georges

NDLR: Communiqué publié intégralement

Lors de la visite, organisée par le service de l’entrepreneuriat du Cégep, les participants ont eu l’opportunité de rencontrer le PDG de l’entreprise, M. Raymond Dutil et la directrice du développement stratégique et créativité, Mme Juli Dutil. Cette visite leur a permis d’en apprendre plus sur l’historique de l’entreprise, mais également sur les défis et les opportunités qui se sont présentées au cours des dernières années. « Le Cégep Beauce-Appalaches est très reconnaissant qu’une entreprise de haut calibre comme Rocky Mountain ait accepté de lui ouvrir ses portes. Les collaborations avec les entreprises de la région sont pour le CBA une occasion d’enseigner ce qui ne se retrouve pas en classe, soit la réalité de l’entrepreneur beauceron » souligne Marie-Anne Moreau, conseillère pédagogique en entrepreneuriat. 

Les participants ont pu admirer les différents modèles de vélos de montagne, ainsi que le dernier modèle de vélo de montagne électrique. Après avoir visité la salle d’exposition, les participants ont visité la partie usine du bâtiment. 

Dans une optique de croissance de la marque, l’entreprise Procycle est devenue Rocky Mountain en juin 2018. Les équipes de recherche et développement électrique et de la conception graphique sont basées à Saint-Georges. C’est ici que le « style » de la gamme de vélos en fonction des tendances actuelles est développé. L’entreprise de renommée internationale vend ses produits dans plus de 45 pays à travers le monde.