Une 4e édition haute en couleur pour Down by the Riverside !

swing
CABANE À SWING

Saint-Georges, le 16 mai 2019 – Pour la 4e edition de Down by the Riverside la Cabane à swing prévoit vous en mettre plein la vue ! Les 7- 8 et 9 juin, vous êtes invités à revivre les années 40 en musique et en danse. Encore une fois cette année, neuf professeurs seront présents pour donner 20 heures d’ateliers des niveaux débutant à avancé, et même, un forfait découverte est offert pour ceux qui ne connaissent pas la danse. Il y aura de l’initiation à la claquette pour ceux qui veulent découvrir cette danse, de la danse solo et de la danse de couple. Nos professeurs de l’extérieur seront Zack Richard, Lunou Samson-Poirot, Aleix prats fereir, Anaïs Sékiné, Antoine Simard, Coralie Bazinet et Raphaël Desmaisons.

Les organisateurs sont extrêmement fiers cette année d’accueillir Gordon Webster pour une première fois en Beauce. Il est la référence pour tous les danseurs swing au monde et il sera avec nous pendant 2 soirs. Pour compléter, Olivier Didur et Jonathan Caron agiront comme DJ lors des soirées.

De retour au centre-ville !

Les soirées auront lieux au cabaret des amants et les ateliers auront lieux à l’école des deux-rives. Encore une fois cette année, l’événement compte sur la participation du Rock café pour offrir aux festivaliers un repas à thématique New-Orleans. Lors des soirées, en plus de Gordon Webster et des danseurs, il y aura des compétitions, des prestations par les professeurs invités ainsi que les différentes écoles dont la troupe de la Cabane à Swing. Le dimanche matin, le tout se poursuivra avec le brunch conférence qui sera donné par Anaïs Sékiné  doctorante sur la thématique du Lindy Hop, danse enseignée lors du festival. La conférence est intitulée Le Lindy Hop : Appropriation culturel et Politique de la joie. Après la conférence, la désormais traditionnelle parade sous le soleil permettra de faire connaître la danse et la musique swing à toute la population. Pour terminer ce beau festival, tous sont invités à venir célébrer au Rock Café avec la prestation de Royal Pickle qui nous feront danser sous la formule d’un 4 à 6.

Les organisateurs tiennent à remercier les partenaires dont la Ville de St-Georges, Le Rock Café, la fourmille de même que les nombreux autres festivals swing du Québec et des États unis qui permettent de remettre des prix aux gagnants des compétitions ! « Nous sommes très fier des invités présents  qui ont l’habitude de se démarquer sur la scène internationale. De plus, grâce aux efforts mis bénévolement dans ce festival, nous avons eu la chance d’être nominé au Gala de l’entreprise beauceronne pour le Jarret Tourisme » mentionne Olivier Duval, Vice-Président de la Cabane à swing. Pour plus d’information visiter le www.lacabaneaswing.com.

Fonds d’aide aux sinistrés de Nouvelle-Beauce

Fonds d'aide Nouvelle-Beauce

À l’issue des inondations dévastatrices qui ont touché plusieurs familles en Nouvelle-Beauce, un Fonds d’aide aux sinistrés a été créé et sera redistribué par la Maison de la Famille, organisme mandaté par la Ville de Sainte -Marie et les municipalités de Scott et de Vallée-Jonction pour recevoir vos dons. La totalité des dons amassés dans cette campagne sera utilisée pour venir en aide aux citoyens sinistrés.

Les gens qui souhaiteraient faire un don en argent peuvent maintenant le faire directement à la Caisse Desjardins de La Nouvelle-Beauce en faisant mention desdétails suivants :

Maison de la Famille Nouvelle-Beauce Fonds d’aide aux sinistrés Inondations 2019 20106-815 folio 074816-0.

Les dons pourront aussi se faire via AccèsD en utilisant la fonction : Virement entre personnes.

Votre contribution peut aussi se faire par chèque à l’attention de:

Maison de laFamille
Nouvelle-Beauce- Fondsd’aide aux sinistrés

Envoyé au : 392 avenue Proulx, Sainte-Marie, Québec G6E 481

Un reçu d’impôts sera envoyé pour les dons de 20 $et plus (faits par chèque exclusivement).

Les exportations au coeur des échanges lors de l’événement COREX

COREX

La journée a débuté par une table ronde d’entrepreneurs beaucerons, au cours de laquelle ils ont pu échanger avec un panel d’experts américains de l’État de New York. Les échanges ont permis aux participants d’en apprendre plus sur les défis légaux liés à l’exportation aux États-Unis, la fiscalité américaine et la conformité douanière, entre autres. Ils ont aussi pu se renseigner sur des éléments plus techniques liés au commerce international, dont l’embauche de la main- d’œuvre et le choix d’un emplacement ou d’un mode de distribution de leurs produits. Les participants qui le désiraient pouvaient aussi rencontrer les experts individuellement, afin d’approfondir certaines questions.

Les porte-paroles de Manac, de Industries P.F. et de Umano Medical ont ensuite illustré de façon imagée et concrète les bons coups et les embûches qui ont jalonné leur parcours sur la route de l’exportation, de même que les avantages qu’ils en ont tirés. La discussion était animée par le chroniqueur économique à la radio de Radio-Canada, René Vézina.

L’échange a été suivi d’une présentation des changements qui découlent du nouvel accord conclu entre les États-Unis, le Mexique et le Canada, l’ACEUM, et des enjeux entourant les relations commerciales canado-américaines, par deux experts, soit Richard Ouellet, professeur titulaire de droit international économique à la Faculté de droit de l’Université Laval et Rafaël Jacob, chercheur à l’Observatoire sur les États-Unis à la Chaire Raoul-Dandurand et chroniqueur au 98,5 FM.

Trois entreprises, trois parcours

Ghislain Demers, vice-président ventes et recherche et développement chez Umano Medical, une entreprise spécialisée dans le développement et la fabrication d’équipements médicaux performants a fait valoir que l’entreprise doit son succès en exportations à son caractère innovant et à sa volonté de réinventer l’expérience client en surpassant les attentes du marché, au Québec ou à l’étranger.

Pour sa part, Charles Dutil, président et chef de la direction chez Manac inc., chef de file canadien de la fabrication de semi-remorques, a conseillé aux futurs exportateurs de s’assurer de bien connaître leur marché local et de maîtriser les opérations de leur entreprise avant même de songer à exporter.

Enfin, selon Benoît Plante Pellerin, directeur des ventes des Industries P.F., une entreprise qui se spécialise dans la deuxième transformation du bois résineux depuis plus de 45 ans, « pour réussir à l’échelle internationale, il importe d’offrir un produit adapté au marché visé et un service clé en main dans la langue et dans le respect de culture d’affaires du client ».

La série Les Grands Exportateurs COREX se poursuivra ailleurs au Québec au cours des prochains mois pour y mettre en valeur le succès des entreprises locales qui font rayonner l’ingéniosité et le savoir-faire d’ici sur les marchés étrangers.

Citations

« Aujourd’hui, les entreprises évoluent dans une économie mondiale; nos activités d’exportation constituent près de la moitié du PIB du Québec. Il apparaît par conséquent essentiel qu’elles se tournent vers des marchés extérieurs pour soutenir leur croissance. Animer des échanges sur les relations avec notre plus grand partenaire économique est pour nous indispensable. Il s’inscrit dans la promotion du développement des relations économiques internationales, et avec notre série Les Grands exportateurs COREX, nous voulons donner aux entrepreneurs l’envie d’oser, de multiplier les occasions d’affaires et de partir à la conquête de nouveaux marchés ». – Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec

« Les entreprises du milieu sont au cœur du dynamisme économique de notre territoire et nous sommes très fiers de leurs accomplissements. Chaque pas franchi dans le développement de nouveaux marchés est autant de bonnes nouvelles pour la santé économique de notre région. » – Annie Gilbert, directrice-générale, Chambre de commerce de Saint-Georges

« De par la proximité de la Beauce avec les États-Unis, il est naturel pour les entreprises d’ici de songer à l’exportation. Ce n’est toutefois pas une aventure dans laquelle on doit se lancer sans l’avoir bien planifié, et l’activité d’aujourd’hui a permis à tous les participants d’ajouter des outils à leur coffre, pour ainsi mieux aborder le commerce international. Notre unité DPME International, étant l’organisme régional de promotion des exportations (ORPEX) en Chaudière-Appalaches, possède une équipe de conseillers experts pour accompagner les entreprises dans le développement de leurs marchés à l’international. »

– Roselyne Guillemette, directrice générale adjointe de Développement PME

« Depuis plusieurs années, nous offrons des échanges avec notre réseau d’experts américains et avons aidé plusieurs centaines d’entreprises québécoises afin qu’elles évitent les erreurs et qu’elles puissent ainsi connaître du succès sur le marché américain. Notre principale force par rapport aux autres programmes, c’est notre approche basée sur le travail d’équipe et le fait de couvrir une gamme complète de facteurs essentiels à leur réussite. Nous sommes fiers d’offrir ce programme aux entreprises québécoises avec la Fédération des chambres de commerce du Québec, notre partenaire de longue date. »

– Garry Douglas, président et chef de la direction de la North Country Chamber of Commerce

À propos du Programme COREX

Le Programme COREX de la FCCQ est une initiative visant à faciliter et à favoriser les échanges commerciaux entre le Québec et les États du Nord-Est américain. Ce programme a notamment pour objectif d’accompagner les chefs d’entreprise et les entrepreneurs québécois dans le développement de leurs marchés d’exportation et dans la création d’un réseau de partenaires d’affaires au sud de la frontière.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Grâce à son vaste réseau de près de 140 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

À propos de la Chambre de commerce de Saint-Georges

La Chambre de commerce de Saint-Georges est un réseau de gens d’affaires qui favorise le développement économique et voit aux intérêts de ses membres, commerces de détail, entreprises de service, travailleurs autonomes et entreprises manufacturières et de transformation, grâce à l’exercice de son dynamisme ainsi qu’à son pouvoir de représentation et de lobbying, et ce, dans la région de Saint-Georges-de-Beauce et de ses environs.

À propos de Développement PME

Développement PME (DPME) est une organisation sans but lucratif qui contribue à l’essor économique de la région de la Chaudière-Appalaches en travaillant au développement d’entreprises à valeur ajoutée. Partenaire de la croissance des PME ici comme à l’international, DPME apporte des solutions aux défis des entreprises manufacturières en efficacité opérationnelle, en innovation et en développement de marchés. Pour en savoir davantage sur l’organisation, les services-conseils offerts et la programmation d’activités, rendez-vous sur le site Internet de DPME au www.dpme.ca. Restez également à l’affût en suivant DPME sur ses pages Facebook et LinkedIn ainsi que sur sa chaîne Youtube.

À propos de la North Country Chamber of Commerce

La North Country Chamber of Commerce est une chambre de commerce régionale desservant les comtés de Clinton, Essex, Franklin, Hamilton et Northern Warren dans l’État de New York et le sud du Québec. Avec plus de 3 200 membres, elle représente la plus grande alliance commerciale et de développement économique dans le nord de l’État et constitue l’une des cinq plus grandes chambres de l’État de New York.