LA NOUVELLE SALLE DE SPECTACLES SE FAIT ATTENDRE

Ville de Saint-Georges, le 24 février 2020. – Les Amants de la scène tiennent encore une fois à faire le point sur les enjeux de la diffusion de spectacles sur son territoire et de la nécessité de doter la région de nouvelles salles de spectacles. [ Communiqué de presse publié intégralement ]

L’absence de salles de spectacles professionnelles à Ville de Saint-Georges est une problématique reconnue par le milieu québécois depuis plus de 25 ans. Producteurs, agents, techniciens, artistes locaux et nationaux sont bien au fait des enjeux de diffusion des Amants de la scène. L’organisme milite depuis plusieurs années pour l’obtention d’équipement structurant de haut niveau. La MRC Beauce-Sartigan et la Ville de Saint-Georges ont commandé, en 2019, une étude auprès de la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT). Ces derniers ont consulté Les Amants de la scène pour brosser un portrait de la diffusion dans notre région. Les résultats chiffrés de cette étude confirment la pertinence de doter la région d’une salle de spectacle de grande capacité et d’une salle de type cabaret dans un nouveau bâtiment adapté aux normes du spectacle. La sécurité des techniciens justifie l’urgence d’utiliser des lieux conformes et adaptés aux nombreuses productions. Certaines ne peuvent être accueillies chez nous et ce, au détriment d’une clientèle grandissante.

Les différents élus municipaux, régionaux et provinciaux ont démontré, au cours des derniers mois, un appui à ce projet rassembleur et sont bien au fait des nombreux enjeux du diffuseur. Les Amants de la scène désirent sensibiliser la population à l’importance de ce projet dans la région. Les retombées représenteraient beaucoup au niveau économique et rehausseraient la qualité de vie de la population de tous âges.

Les Amants de la scène souhaitent collaborer avec Ville de Saint-Georges pour continuer à élaborer ce projet d’envergure pour la population de la région et être prêts à déposer un projet quand les programmes gouvernementaux le permettront.

Maelydée, alias Mélissa Doyon, participera au Festival de la chanson de Granby

Maelydée

Maelydée, alias Mélissa Doyon, a impressionné le comité de sélection du Grand Concours du Festival international de la chanson de Granby (FICG) notamment avec la maturité de ses textes et ses mélodies accrocheuses. La chanteuse présentera sur scène trois compositions originales lors des demi-finales alors que 24 candidats tenteront d’accéder à la grande finale. Au début du mois de juin, l’artiste a eu la chance de vivre trois jours de formations et d’ateliers à Granby qui lui ont donné les outils et les ressources nécessaires afin de bien préparer sa prestation. Elle aura deux autres semaines de préparation avant la demi-finale. 

Pour l’artiste qui souhaite faire carrière dans le milieu musical, participer au FICG est l’occasion de faire des rencontres et de consolider son choix de carrière. « Pleins d’artistes qui n’ont pas gagné les éditions antérieures du FICG se sont vus proposer de belles opportunités qui ont lancé leur carrière à la suite du festival. C’est ce que je me souhaite bien avant de remporter quoi que ce soit, des rencontres et des opportunités ! » souligne Maelydée. 

Des compositions originales puissantes 

Maelydée a développé sa plume imagée en écoutant les paroles de grands artistes aux textes puissants comme Pierre Lapointe, Daniel Bélanger ou encore Louis-Jean Cormier. La musique de l’artiste beauceronne est un mélange d’influences pop-rock, indie alternative. « Ce qui me passionne le plus de la musique, c’est de me plonger dans un univers où il n’y a aucune limite à la création, aucune règle. Avec la musique, on peut exploiter la même thématique sous des centaines d’angles différents ! Il n’y a pas de recette gagnante pour écrire ou composer une chanson, alors chaque texte et chaque mélodie naisse d’un processus de création qui varie d’une fois à l’autre. »

Un festival de film à Saint-Georges en septembre

Creativa

L’expérience

La première édition du festival, présentée le 28 septembre prochain, sera composée d’une présentation de courts métrages du répertoire québécois et international. Une première séance de projections gratuite de 60 minutes en collaboration avec l’Office Nationale du Film sera présentée, dès le matin, pour les enfants de 8 à 12 ans afin de les initier au monde du court métrage. Ensuite, trois séances de projection de 90 minutes défileront dès 13h00, 15h30 et 19h00 pour offrir aux festivaliers de plus de 12 ans la possibilité de visionner près de 25 films pour seulement 25$. Chacune de ces 3 séances sera suivie d’une période de questions de 25 minutes avec un réalisateur qui aura présenté son court métrage. 

La prévente exclusive des cinépasses, donnant accès au 3 séances payantes, au tarif avantageux de 25$ débute aujourd’hui, le 18 juin 2019 et se terminera le 31 août 2019. Ensuite, il sera possible de se procurer des billets unitaires pour la séance de votre choix, au coût de 10$ chacune, parmi les 3 séances offertes. 

«Il y a longtemps que je veux susciter l’intérêt du public pour les courts métrages. Nous avions le désir profond de rendre plus accessible l’offre du cinéma de répertoire en région et de créer des rencontres entre les professionnels du milieu cinématographique et les passionnés.» – Jean Maheux, organisateur du festival. 

Pour en savoir plus, visitez le festivalcreativa.com 

À propos de Créativa

Créativa Productions se veut un OBNL qui participe au développement du milieu artistique et culturel beauceron et qui souhaite offrir aux divers publics la possibilité de sortir des sentiers connus et de vivre de nouvelles expériences spectaculaires, technologiques et événementielles.

L’organisme a besoin de plusieurs bénévoles pour la tenue de divers événements. N’hésitez pas à communiquer avec les organisateurs à productionscreativa@gmail.com pour en savoir davantage.